Vous êtes ici

Chaque Spectacle a une Histoire à Raconter

La diversité de la population des Territoires du Nord-Ouest (TNO) pousse les artistes de la scène et du spectacle, dans toutes les disciplines, à collaborer en partageant leurs cultures et en fusionnant leurs talents pour créer des représentations uniques.

Musique 

Dans la tradition dénée, les chants et prières accompagnés de sons de tambours marquent le début et la fin d’événements spéciaux – un groupe d’hommes joue du tambour et chante en rythme. Le tambour déné est fait d’un cadre en bouleau de 60 cm sur lequel est tendue une peau de caribou fixée avec de la babiche. Trois cordons de babiche sont étirés sur le devant du tambour. Ainsi, lorsqu’on le bat avec une baguette en bouleau pelé de 30 cm, on entend un bourdonnement ou un bruissement particulier.

Les chants et les tambours des Inuvialuits et des Inuits sont fort différents de ceux des Dénés. Souvent, une seule personne, accompagnée d’un chœur, joue du tambour et chante sa propre chanson. Les tambours inuits en peau de caribou peuvent mesurer plus d’un mètre de diamètre. Le joueur de tambour tient son instrument haut dans les airs à l’aide d’une poignée et le fait tourner afin de frapper différentes parties du cadre avec une baguette en bois.

Les gigues et les reels accompagnés au violon ont été introduits auprès des peuples des Premières Nations au début du XIXe siècle par les commerçants européens et américains. De nos jours, pratiquement toutes les collectivités ténoises possèdent un violoniste débutant ou confirmé qui anime la salle communautaire la plupart des fins de semaine, pour le plus grand plaisir des habitants qui ne peuvent résister à l’envie de danser.

Le caractère multiculturel des Territoires du Nord-Ouest (TNO) donne lieu à de nombreux styles de musique. Dans les écoles de tout le territoire, les programmes d’enseignement de la musique sont très prisés. On encourage les élèves à s’exprimer par la musique, la danse et le théâtre.

En été, la musique retentit dans les festivals organisés sous le soleil de minuit. Le festival musical Folk on the Rocks, le plus important et celui qui dure le plus longtemps, est organisé aux abords de Yellowknife dans un lieu qui surplombe le lac Long la troisième fin de semaine de juillet. On peut également prendre part aux festivals Open Sky de Fort Simpson, South Slave Friendship de Fort Smith, et Midway Lake de Fort McPherson. Les quatre festivals présentent des artistes locaux, territoriaux et nationaux, parmi lesquels on compte généralement des artistes visuels, des conteurs, des cinéastes, des vendeurs de nourriture, et bien plus encore!

Danse

Les collectivités dénées pratiquent encore les danses traditionnelles du thé ou du tambour pour célébrer des occasions spéciales. Pour la danse du thé, hommes et femmes se tiennent côte à côte en cercle, tournés vers le centre, et se déplacent en rythme dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour les danses du tambour, les danseurs se suivent en un immense cercle et tournent dans le sens des aiguilles d’une montre. La danse prend fin lorsque le joueur principal effectue un roulement de tambour en chantant plus fort en un crescendo final.

Les Inuvialuits du delta du Mackenzie exécutent des danses traditionnelles dans des costumes faits à la main ornés de fourrure, de plumes et de passementerie propres à la région. Les danseurs mettent en scène des histoires traditionnelles sur la chasse, les jours heureux et les moments difficiles.

L’introduction du violon a facilité l’intégration de gigues, de reels et de danses carrées. Des troupes de danse métisses font souvent des représentations, prouvant leur talent et leur dextérité. Les gigues du Nord sont des variantes de la « Gigue de la rivière rouge » (grande gigue simple) ou de la « Varandii », laquelle est elle-même une variante d’une danse écossaise appelée « Drops of brandy » (le « brandy » ou la « danse du crochet », en français canadien).

De nos jours, toute forme de danse aux TNO est riche et florissante. Yellowknife accueille les écoles de danse Bella Dance Academy, où l’on enseigne la danse aux enfants et aux jeunes, et Yellowknife Dance Collective, qui encourage la danse et les spectacles contemporains.

NACC

Le Northern Arts and Cultural Centre (NACC), situé dans la capitale ténoise de Yellowknife, est un théâtre de 297 places. Cette salle de calibre professionnel accueille des artistes locaux ou de passage. Dans les plus petites collectivités, les festivals et les événements organisés en l’honneur des saisons ne seraient pas complets sans l’enthousiasme et le plaisir liés à la musique et à la danse locales.

Le NACC soutient aussi des programmes éducatifs et des ateliers communautaires organisés dans l’ensemble du territoire. Il joue un rôle actif de mentor, afin de renforcer et d’encourager le perfectionnement professionnel d’artistes ténois qui se démarquent.

Pour de plus amples informations, téléchargez cette brochure.